Retour sur la participation des élèves de 3e3 au prix « Non au Harcèlement » 2018


L’aventure a commencé il y a plusieurs mois déjà…

En effet, en novembre dernier le sujet du harcèlement a été évoqué en cours d’anglais à travers une séquence intitulée « Bullying ». À l’issue de celle-ci, les élèves de 3e3 ont produit des affiches avec un slogan en anglais. Puis, en janvier, quelques élèves ont choisi  de participer au prix « Non au Harcèlement » sur la base du volontariat lors de la pause méridienne. Ils ont commencé à 8 et travaillaient en petits groupes à la réalisation d’affiches avec l’aide de Thomas Bonnet, assistant d’éducation en charge de la photographie.  Au fur et à mesure des séances, d’autres élèves sont venus « gonfler les rangs ».

Voici les productions obtenues:

Une production se détachait davantage grâce à son slogan : « Le harcèlement n’est pas un jeu, mais le dénoncer est un jeu d’enfant ! ».

Puis il est devenu évident qu’il fallait en faire un film quand Oriane, Lou, Elise et Marie-Louise ont eu l’idée d’y ajouter un (jeu du) pendu pour révéler le numéro vert 3020 à appeler en cas de harcèlement. C’est alors que de nouveaux élèves (qui participaient à un atelier numérique) ont été appelés en renfort. Ainsi, vers la fin du projet, ils étaient 15 élèves au total à collaborer à la réalisation de la vidéo, ou à rechercher la musique libre de droits.

Concernant la vidéo, ils ont pris conseil auprès de leur professeur principal, Pierre Florek, qui leur a expliqué comment réaliser les images des mots croisés et pendu animés grâce à leurs tablettes et a permis aux élèves d’avancer le projet sur les heures de vie de classe. De nombreuses tentatives ont vu le jour avant qu’Olivier ne reprenne à son compte cet important travail en réalisant lui-même toutes les images grâce à l’application Animator. Pour la musique, les élèves qui recherchaient une musique nostalgique avec accords répétitifs ont trouvé un bel accueil auprès de Benjamin Girault, assistant d’éducation, qui leur a composé un morceau à la guitare ainsi que leur professeure d’éducation musicale, Chloé Dasriaux, pour le prélude de Bach en C majeur.

Une grand merci à toutes les personnes qui ont permis que ce projet devienne réalité et un grand bravo aux élèves pour leur enthousiasme et leur créativité !

Lien vers le site du ministère contre le harcèlement : https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/